Trouver un bien
+ de critères
Actuellement 256 biens immobiliers disponibles de suite !
Photo blog-2.jpg
Publié le : 7 juil. 2021

Tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau DPE

Depuis le 1er juillet, un nouveau DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est mis en place. Valable 10 ans, il est obligatoire pour tout propriétaire d'un bien immobilier qui souhaite le vendre ou le louer. Le but ? Évaluer la consommation en énergie et le taux d'émission de CO2. Pour être valide, il doit répondre à un certain nombre de critères. On vous dit tout sur ce nouveau DPE ! 

La méthodologie de calcul du nouveau DPE

Le grand changement pour ce DPE, c’est la façon dont il est calculé. Avant, le diagnostiqueur se basait sur une facture d’électricité, aujourd’hui beaucoup de critères entrent en considération. La méthode dite « sur facture » pouvait manquer de fiabilité : la consommation d’énergie dépend également du nombre de personnes occupant le bien ou encore de la fréquence d’occupation de celui-ci (en cas de maison secondaire). 

Dorénavant, les critères dits « physiques » du logement entrent en considération. Par cela, on entend le bâti, la qualité de l’isolation, le type de fenêtres, le système de chauffage, etc… Avec cette nouvelle méthode de calcul, certains logements pourront perdre ou gagner en classe énergétique. Selon une estimation du gouvernement, 40% des logements sont concernés par ce changement soit 14,5 millions de logements, beaucoup d'entre eux seraient déclassés. 

Les nouveautés du DPE mis en place en juillet 2021

La première nouveauté de ce DPE est qu’il introduit une notation environnementale en prenant en compte les émissions de gaz à effet de serre dans la note finale. L’énergie utilisée pour le chauffage est un critère essentiel pris en compte dans ce nouveau DPE. Les énergies fortement émettrices de gaz à effet de serre (comme le fioul par exemple) seront clairement discriminées dans la prise en compte du DPE et baisseront la note de celui-ci. 

La seconde nouveauté de ce DPE est qu’il intègre des recommandations de travaux à réaliser pour atteindre la classe énergétique A ou B, ainsi qu'une estimation du coût, sans obligation pour le propriétaire de les réaliser. 

La troisième grande nouveauté est que ce DPE est désormais opposable, au même titre que d'autres diagnostics du bâtiment : amiante, plomb, état des installations électriques… En cas de DPE erroné, un acquéreur peut donc se retourner contre le vendeur pour préjudice. 

Nouveau DPE : Quel impact en cas de DPE classé F ou G ?

Si un logement est mal classé en matière de performance énergétique et est considéré comme très énergivore, le prix du logement pourrait être directement impacté. Selon une estimation des notaires, les biens dont les étiquettes sont F et G se vendent entre 2 % et 18 % moins chers que les biens équivalents de classe D. 

Autre impact directement lié au DPE, depuis le 1er janvier 2021, il n'est plus possible pour un propriétaire d'augmenter les loyers des logements classés F et G en zones tendues. À partir du 1er janvier 2025, les logements classés G ne pourront plus être loués. Cette interdiction touchera les logements classés F à partir du 1er janvier 2028 et les logements classés E à partir du 1er janvier 2034. Pour louer un bien durablement, le DPE est donc primordial afin que le logement soit rentable pour tout investisseur.

MaPrimeRénov, la bonne nouvelle que vous attendiez !

Pour pallier à votre inquiétude concernant la mise en place de ce nouveau DPE, sachez que l’État a lancé en janvier 2020 le programme « MaPrimeRénov » pour accélérer et simplifier les travaux de rénovation énergétique. Elle permet aux propriétaires de réaliser des travaux permettant plus de confort, une réduction de la facture énergétique et une baisse des émissions de gaz à effet de serre. Pour financer cette aide, l’État a mis en place une enveloppe de 2 milliards d’euros sur 2021 - 2022. 

Accessible depuis le 1er janvier 2021 à tous les ménages sans condition de revenus, propriétaires occupants comme bailleurs, mais aussi aux copropriétés, le dispositif devient universel avec un montant proportionnel aux revenus.

Vous trouverez un site très ergonomique mis en place par le gouvernement juste ici : https://www.maprimerenov.gouv.fr/ 

Idéal pour faire une estimation et savoir clairement à combien s’élèverait votre aide pour améliorer la classe énergétique de votre logement.

En complément, un site pour dénicher des professionnels du bâtiment et de la rénovation près de chez vous a été mis en place en complément du site MaPrimeRenov : https://www.faire.gouv.fr 

Si jamais vous avez besoin d’être guidé dans vos démarches, des conseillers sont à votre écoute au 0 808 800 700. 

Alors n’attendez plus, et faite vite une estimation pour connaitre vos droits !

Article suivant Article précédent