Acheter
Estimer
Trouver un bien
  € à  
de 50 000 € à 2 000 000
Appliquer
+ de critères
1 pièce(s) à 10 pièce(s)
de 1 pièce(s) à 10 pièce(s)
Appliquer
Actuellement 334 biens immobiliers disponibles de suite !
Actuellement 334 biens immobiliers disponibles de suite !
Les-tendances-immobilieres-2023
Publié le : 17 janv. 2023

Les tendances immobilières 2023 !

Qui dit nouvelle année, dit nouveauté sur le marché immobilier. Fin de la taxe d’habitation, mise à jour du taux d’usure et évolution du dispositif “MaPrime Renov”, ABRINOR décrypte tout !

Fin de la taxe d’habitation  

En 2023, les contribuables français ne seront plus tenus de payer la taxe d'habitation sur leur résidence principale, une taxe qui existait depuis 1974 et qui concernait encore 20% des ménages en 2022. Cependant, cette suppression de la taxe aura un impact sur les dépenses scolaires et culturelles des communes, qui dépendent en partie de cette source de revenus. 

Cependant, les propriétaires de résidences secondaires devront continuer à payer cette taxe et il y a des craintes que la taxe sur les résidences secondaires augmente en conséquence.

Mise à jour du taux d’usure 

Le taux d'usure correspond au taux maximal que les banques peuvent pratiquer au moment de vous accorder un prêt. C’est une protection pour les acquéreurs et les investisseurs qui souhaitent emprunter. Le taux d'usure joue donc un rôle régulateur.  

A partir du 1er janvier, les banques auront le droit d'accorder des crédits à des taux d'intérêt plus élevés, car le taux d'usure, qui est le taux maximal autorisé, va augmenter. 

Cela sera bénéfique pour les demandeurs de crédits immobiliers qui ont été refusés auparavant en raison du taux d'usure trop bas. Ce dernier a déjà été relevé en octobre pour atteindre 3,05% pour un prêt sur 20 ans, et il devrait augmenter encore davantage en janvier, selon les estimations des experts, pour atteindre environ 3,55% (soit une augmentation de 0,5 point).

Evolution du dispositif “MaPrime Renov”

Le ministère de la Transition écologique a annoncé des changements pour la prime de rénovation “MaPrime Renov'” qui prendront effet au 1er février 2023. Les plafonds pour les travaux éligibles seront réévalués pour tenir compte de l'inflation et inciter les rénovations globales. 

“MaPrime Renov” est un dispositif gouvernemental permettant aux propriétaires occupants ou bailleurs de bénéficier d'aides financières pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. 

Le plafond pour les travaux de rénovation énergétique dans les copropriétés publiques sera augmenté de 15 000 € à 25 000 €, tandis que le plafond pour les travaux de rénovation permettant un gain d'au moins 35% d'énergie sera augmenté de 30 000 € à 35 000 €. À partir du 1er janvier 2023, MaPrime Renov' ne couvrira plus les subventions pour l'achat de chaudières à gaz, y compris celles à haute performance énergétique, afin de réduire l’utilisation des énergies fossiles.

Article précédent