Acheter
Estimer
Trouver un bien
  € à  
de 50 000 € à 2 000 000
Appliquer
+ de critères
1 pièce(s) à 10 pièce(s)
de 1 pièce(s) à 10 pièce(s)
Appliquer
Actuellement 467 biens immobiliers disponibles de suite !
Actuellement 467 biens immobiliers disponibles de suite !
audit-energetique-2023-ce-qu-il-faut-savoir
Publié le : 29 mars 2023

Audit énergétique 2023 : ce qu'il faut savoir !

À partir du 1er avril 2023, la vente de maisons classées F ou G selon le DPE nécessitera un audit énergétique qui servira de diagnostic immobilier. L'audit aidera les acheteurs à planifier leurs travaux de rénovation énergétique pour améliorer la performance énergétique du bien.

 

Qu'est-ce qu'un audit énergétique ?

 

Un audit énergétique est une évaluation approfondie de la consommation d'énergie d'un bâtiment. L'objectif est d'identifier les zones où l'efficacité énergétique peut être améliorée et de proposer des solutions pour y remédier. Cela comprend une évaluation de la performance des équipements de chauffage, de refroidissement, de ventilation et d'éclairage, ainsi que de l'isolation thermique du bâtiment.

 

L’audit énergétique obligatoire dès le 1er avril 2023 !

 

À partir du 1er avril 2023, il sera obligatoire d'effectuer un audit énergétique avant la mise en vente d'un bien immobilier dont le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est classé F ou G. Cette mesure a été mise en place pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments en proposant un parcours de travaux. Au minimum, la première étape de ce parcours vise à atteindre la classe E. De plus, ce parcours comprend les travaux nécessaires pour atteindre la classe B, dans la mesure où les contraintes techniques, architecturales, patrimoniales ou financières ne s'opposent pas à l'atteinte de ce niveau de performance. Les résultats de l'audit doivent être inclus dans la promesse de vente. Une fois réalisé par un professionnel qualifié, l’audit a une durée de validité de 5 ans.

En général, le coût d'un audit énergétique peut varier entre 400€ et 1000€ en fonction du type d'audit et des spécificités de la maison. Pour les bâtiments plus grands ou plus complexes, le coût peut être plus élevé.

 

Quelle perspective pour cet audit énergétique ?

La nécessité d'un audit énergétique deviendra de plus en plus urgente en fonction du niveau de performance énergétique du logement ; les biens les plus consommateurs d'énergie seront les premiers à être concernés. 

Les étapes de l’audit énergétique : 

  • 1er avril 2023 : logements classés F ou G par le DPE ;
  • 1er janvier 2025 : logements classés E ;
  • 1er janvier 2034 pour les logements classés D.
Article suivant Article précédent